Faq     I     Centre des ressources

LE CONFORT D’ÉTÉ


Aujourd’hui pour juger du confort à l’intérieur d’un bâtiment, il est souvent question de son taux d’humidité ou de la température qu’il y fait en hiver ce qui est une bonne chose. Mais le confort d’été est trop souvent oublié ou négligé alors qu’il devient de plus en plus prégnant du fait des canicules qui se répètent.


L’amélioration du confort d’été passe par toutes les solutions pour réduire les surchauffes à l’intérieur des logements durant la saison estivale. Souvent vues comme une fatalité et ne pouvant être réglées qu’avec une climatisation, il existe pourtant des solutions concrète pour lutter contre les hausses de températures en été.

Cette problématique peut être traitée à plusieurs moments lors de la vie d’un bâtiment.

Pour un bâtiment déjà existant,

– Sans travaux lourds de rénovation

N’hésitez pas à installer ou à utiliser des stores extérieurs pour limiter les apports solaires au niveau de vos ouvertures, ils vont vous permettre de vous protéger de la chaleur.

Des petits gestes tels que baisser les stores dès que le soleil éclaire vos fenêtres, fermer les volets la journée et les fenêtres dès que la température extérieure dépasse la température intérieure, arroser la terrasse et les plantes le soir, créer une circulation d’air naturelle, brasser de l’air grâce à des ventilateurs d’appoint entre autres, vous apporteront un meilleur confort d’été.
Le saviez-vous ? L’évaporation de l’eau entraîne un rafraîchissement de l’air, l’humidification des extérieurs en période estivale est donc un moyen efficace pour faire descendre le mercure (privilégier l’usage d’eau de pluie récupérée et bannir cette pratique lors des restrictions d’eau bien évidemment).

Tentez de limiter au maximum les apports internes au logement est également une source importante de réduction de chaleurs. Les appareils électriques produisent de la chaleur lorsqu’ils fonctionnent. Il est possible de la réduire en privilégiant des appareils possédant des étiquettes énergétiques performantes (de A à A+++). Le choix des bons appareils est déterminant pour limiter des apports calorifiques inutiles. Il est également possible d’éteindre les appareils inutilisés (télévision « en bruit de fond », ordinateur et autre appareil en veille, lumière inutile…)

La végétation extérieure peut également permettre de la même façon que les stores de limiter les apports de chaleur durant la saison chaude. Des arbres à feuilles caduques (tombant en hiver) placés à proximité des vérandas et des fenêtres ils créeront de l’ombrage en été et n’empêcheront pas la lumière et la chaleur de pénétrer en hiver. (attention toutefois que cela ne vienne pas apporter d’ombre à des panneaux solaires que vous auriez pu installer sur un pan sud).

– Avec des travaux lourds de rénovation

Si vous devez faire des travaux d’isolation chez vous, optez plutôt pour une isolation par l’extérieur qui vous permettra de garder l’inertie des murs coté intérieur mais qui vous permettra aussi de jouer sur les nouvelles couleurs de façades, volets etc… que vous mettrez en place (les couleurs claires réfléchissent la lumière plutôt que de l’emmagasiner).          
Pour l’isolation de vos combles, opter pour des isolants denses (avec une masse volumique importante) car la chaleur met plus de temps pour les traverser. Ces isolants permettent de ralentir la chaleur pour qu’elle n’atteigne l’intérieur du bâtiment que la nuit, lorsque la température extérieure a drastiquement chuté, permettant la ventilation par les fenêtres et son élimination rapide.

Pour la construction d’un logement.


Plusieurs points méritent une attention particulière. Dans un premier temps, il est important de tenir compte de la localisation géographique du bâtiment, en effet, les apports solaires seront différents dans le Sud de la France et dans le Nord.

Il est également important de mener une réflexion approfondie sur l’implantation du futur logement et sur l’organisation des pièces, autrement dit construire son logement en suivant les règle du bioclimatisme (orienter son logement nord/sud notamment). Les professionnels chargés de mettre en œuvre la Règlementation Thermique 2012 peuvent aussi vous aider à réfléchir à ces questions.  

– Quelques pistes :

Les solutions proposées doivent concilier la recherche de soleil l’hiver, et limiter au maximum les apports solaires l’été. La façade Sud d’un bâtiment est un bon emplacement pour les pièces à vivre en journée :
Les chambres seront orientées et posséder des ouvertures entre l’Est et le Sud, afin de bénéficier d’un bon ensoleillement l’hiver, et d’être à une température acceptable en été, dès le début de la nuit. Il est conseillé d’éviter l’orientation Ouest pour les chambres

L’orientation des surfaces vitrées ainsi que leurs protections sont indispensables car elles représentent 2/3 des apports solaires, leur bonne orientation permettra de limiter les surchauffes en été et d’optimiser les apports en hiver. Ainsi, veillez à mettre en place des protections solaires extérieures. Cela vous permettra d’avoir de bons apports d’énergie en hiver et de les limiter en été.

Le choix des matériaux lors de la construction est également indispensable, veillez à utiliser des matériaux à forte inertie, par ce biais, votre bâtiment aura plus de facilité à retarder l’entrée et la sortie de la chaleur par les murs et toiture. Plus l’inertie est importante, plus votre logement se réchauffera et se refroidira lentement. Des matériaux tels que le béton, la brique pleine, la terre crue etc. ont une forte inertie.

L’isolation est un élément fondamental mais il faut également faire attention aux isolants que vous allez mettre en œuvre. Une isolation faite par l’extérieur vous permettra de profiter au maximum de l’inertie de votre logement. L’isolation de la toiture avec un matériau dense est impérative car c’est ce poste qui vous apportera, après les surfaces vitrées, le plus de chaleur en été si vous ne choisissez pas le bon type de matériaux.

Le puits provençal vous permettra également de profiter de la fraîcheur du sol pour rafraîchir l’air de renouvellement (attention, dans ce cas, il faut faire appel à un professionnel et envisager ce projet lors de la construction)

Enfin, il faut particulièrement éviter les fenêtres de toit sans occultants et les lanterneaux qui entraînent toujours une surchauffe en été et leur préférer les chiens-assis.

Prendre rendez-vous

logo

Vous voulez réduire
vos consommations
énergétiques ?

L’Alec répond à vos questions !
Consultez notre foire aux questions
ou contactez-nous.
Prendre rendez-vous
03 29 81 13 40
ADEME REGION GRAND EST Conseil Départemental Communauté d'Agglomération d'Epinal
4