Faq     I     Centre des ressources

Collectivités : comprendre une étude thermique


La rénovation thermique d’un grand bâtiment (mairie, école, …) ne présente pas les mêmes enjeux qu’une maison individuelle et nécessite généralement la réalisation d’une étude thermique pour définir les travaux prioritaires. Prenons l’exemple d’une simulation thermique réalisée sur un bâtiment de 2000 m² et de 3 niveaux.

Si cette étude est réalisée avec un moteur de calcul type RT 2012, elle présentera plusieurs coefficients  :

Le Bbio (Besoin Bioclimatique) représente l’efficacité énergétique du bâtiment.

Il prend en compte l’orientation du bâtiment (vitrages au sud, …), sa compacité et sa capacité à interagir avec son environnement (capter et stocker les apports solaires en hiver, limitation des ponts thermiques, …). Plus il est élevé, moins le bâtiment sera performant.
bbio

Dans notre exemple, le bâtiment après isolation sera plus efficace qu’initialement car son isolation permet de stocker la chaleur reçue par les apports solaires (même en hiver).

La TIC (Température Intérieure Conventionnelle) représente la température maximale du bâtiment lors de la journée la plus chaude.

Pour limiter la surchauffe estivale, il faut augmenter l’inertie du bâtiment et mettre en place des protections solaires telles que des stores ou des brises soleil. Les protections extérieures sont les plus efficaces.

Les déperditions thermiques sont les pertes de chaleur que subit un bâtiment par ses parois et ses échanges avec l’extérieur.

Elles reflètent le niveau d’isolation du bâtiment.

 deperditionsOn constate que l’isolation des murs permet de diminuer de manières plus importante les déperditions thermiques. Contrairement à ce qu’on constate dans une maison individuelle, la toiture n’est pas forcément le plus grand poste de déperditions dans les grands bâtiments. En effet, un bâtiment à étages présente une surface de murs beaucoup plus importante que la surface de toiture. Les déperditions par la toiture impactent le dernier étage du bâtiment.

Le CEP (Consommation en Énergie Primaire) représente les consommations du bâtiment vis-à-vis du chauffage, du refroidissement, de l’éclairage, de l’eau chaude sanitaire et des auxiliaires.

C’est la consommation théorique du bâtiment. Elle dépend des déperditions et du besoin bioclimatique mais aussi de la performance des équipements installés (système de chauffage, ventilation, …). Elle peut varier en fonction de l’usage et du comportement des occupants. Dans les bâtiments de taille importante, il est indispensable d’avoir des équipements énergétiquement performants avec des hauts rendements. Plus il est faible, plus le bâtiment sera économe en énergie.cep

Dans notre exemple, on observe qu’une isolation performante sur l’ensemble du bâtiment associée à une ventilation performante permet d’atteindre un niveau basse-consommation.

L’ALEC via sa mission de Conseil en Énergie Partagé peut vous accompagner dans les projets de rénovation thermique du patrimoine communal.

Pour plus d’informations, vous pouvez nous contacter au 03 29 81 13 40 ou par mail à l’adresse cep@alec-epinal.com

Prendre rendez-vous

logo

Vous voulez réduire
vos consommations
énergétiques ?

L’Alec répond à vos questions !
Consultez notre foire aux questions
ou contactez-nous.
Prendre rendez-vous
03 29 81 13 40
ADEME REGION GRAND EST Conseil Départemental Communauté d'Agglomération d'Epinal